Le rassemblement pacifique des indignés de Paris se solde par 180 arrestations

A l’occasion de la journée mondiale de mobilisation du 19 juin, une marche a été organisée à Paris par le mouvement des Indignés. Environ 500 personnes ont pris les rues du centre ville durant trois heures. L’action, autorisée par la préfecture, s’est déroulée dans une ambiance conviviale sous une stricte surveillance policière. Les indignés ont fini leur parcours dans une rue proche de l´Hôtel de ville faute d’autorisation de se réunir sur le parvis.

Entourés par la police, les indignés ont partagé un pique-nique jusqu’à 15h.

Face à l´impossibilité de tenir l´Assemblée Générale du mouvement prévue à cette heure, les indignés se sont déplacés sur le parvis de Notre Dame. Quelques instants plus tard, les CRS et la garde mobile ont encerclé les indignés, ont mis en place un cordon policier et coupé l´accès à la place aux touristes et aux indignés restés en dehors.

Au démarrage de l´Assemblée Générale, un représentant de la police a interrompu la réunion pour informer du délogement et des conséquences pénales pour les personnes décidant de rester. Au troisième avertissement, les agents ont commencé la dissolution par la force. Les indignés, qui restaient assis pacifiquement, ont été traînés par la force, un par un, jusqu’aux fourgons policiers. Ils ont été amenés dans différents commissariats de la ville.

Après ces premiers moments de tension, les indignés qui l´ont demandé ont été autorisés à quitter la place en petit groupes accompagnés par des agents.

Parallèlement, un grand groupe de touristes et d´indignés (restés en dehors du cercle), étonnés face au déploiement policier ont hué les forces de l´ordre et ont soutenu les indignés qui continuaient d´être embarqués.

Une heure plus tard, une fois le délogement terminé, les indignés se sont organisés en groupes pour se rendre aux commissariats en soutien à leurs camarades.

NOTE : A cause de malentendus parus dans certains médias, nous précisons que l’Assemblée Générale qui s’est tenue à Notre Dame n’était en aucun cas une manifestation illégale, mais bien une réunion spontanée en marge de la marche convoquée par Démocratie Réelle Paris, aujourd’hui, ce matin.

Il s’agissait donc bien d’une réunion spontanée de citoyens. Dans le cadre de la liberté d’expression, tout citoyen a le droit de se réunir dans un lieu public, de façon spontanée, sans troubler l´ordre public. Aujourd’hui, l’ordre public n’a été troublé à aucun moment. Comme indiqué aux forces de l’ordre, il ne s’agissait pas d’une manifestation et il n’y avait pas d’organisateurs, uniquement un groupe de citoyens réunis pacifiquement sur une place publique.

Source.

Après ces premiers moments de tension, les indignés qui l´ont demandé ont été autorisés à quitter la place en petit groupes accompagnés par des agents.

Parallèlement, un grand groupe de touristes et d´indignés (restés en dehors du cercle), étonnés face au déploiement policier ont hué les forces de l´ordre et ont soutenu les indignés qui continuaient d´être embarqués.

Une heure plus tard, une fois le délogement terminé, les indignés se sont organisés en groupes pour se rendre aux commissariats en soutien à leurs camarades.

NOTE : A cause de malentendus parus dans certains médias, nous précisons que l’Assemblée Générale qui s’est tenue à Notre Dame n’était en aucun cas une manifestation illégale, mais bien une réunion spontanée en marge de la marche convoquée par Démocratie Réelle Paris, aujourd’hui, ce matin.

Il s’agissait donc bien d’une réunion spontanée de citoyens. Dans le cadre de la liberté d’expression, tout citoyen a le droit de se réunir dans un lieu public, de façon spontanée, sans troubler l´ordre public. Aujourd’hui, l’ordre public n’a été troublé à aucun moment. Comme indiqué aux forces de l’ordre, il ne s’agissait pas d’une manifestation et il n’y avait pas d’organisateurs, uniquement un groupe de citoyens réunis pacifiquement sur une place publique.

Source.

Tags associés : indignes, pacifique, arrestation, liberte, rassemblement, pacifique, paris, solde, arrestations

Le Dimanche 19 Juin 20111 commentaire(s)
Ajouter un bloc ici
Stats
  • 2 connecté(s)
    183 commentaires
    Total de 12 248 visiteurs
    Site créé le 05/06/2011
    Mise à jour le 27/01/2012
Publicités

À propos de Réelle Démocratie Calvados

Le monde bouge et nous ? Chaque jour le peuple lutte en occupant les places publiques,que se soit à Madrid, Athènes, Paris, Rennes, Nantes, en Angleterre, aux États Unis d’Amérique, et depuis le mois de juin 2011 dans le calvados (Bayeux, Caen, Lisieux, Vire)… Si vous n’en pouvez plus d’alimenter un système où l’argent règne, où l’économie prime sur les valeurs humaines, un système basé sur la consommation à outrance qui détruit la planète, rejoignez-nous ! Les médias, à la botte de l’état, nous inondent d’un flux de pubs et d’inculture qui nous abrutissent et nous privent de toute volonté d’avancer, d’être, de rêver, d’agir… Ce système creuse à outrance les écarts entre les riches et les pauvres, privatise et engraisse une nouvelle aristocratie qui se pense intouchable. Ces élites nous exploitent, nous maltraitent. Leur cupidité et leur bêtise font (les) lois. Alors rejoignons toujours plus nombreux le mouvement ! Montrons notre indignation nuit et jour en allant occuper la place publique de Caen ou d’autres villes du Calvados. Discutons, échangeons, dansons, chantons, campons, partageons, expérimentons un nouveau mode de vie alternatif tous ensemble !

Publié le 27/01/2012, dans Le mouvement en France, et tagué . Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :