Archives Mensuelles: avril 2012

Les Indignés s’emparent de la Biennale de Berlin

Le mouvement des Indignés s’est emparé de la 7e édition de la Biennale de Berlin, à la demande de son Commissaire, l’artiste polonais Artur Żmijewski. Le ton est donné pour cet événement où le politique prend le pas sur l’art, du 27 avril au 1e juillet. PAR ISABELLE SPICER

La Biennale de Berlin n’avait pas encore commencé qu’elle suscitait déjà des polémiques. Les commissaires associés de la Biennale, le collectif Voina, a été arrêté par la police russe, et n’ayant pas l’autorisation de quitter Saint-Pétersbourg, a dû annuler sa participation. L’action d’un artiste tchèque, Martin Zet, appelant au recyclage, donc à la destruction d’un livre anti-immigration du député social-démocrate Thilo Sarrazin, avait été dénoncée comme une atteinte à la liberté d’expression, rappelant les autodafés nazis. Des opposants à ce projet avaient manifesté en janvier dernier place Bebel à Berlin, à l’endroit même où les nazis avaient brûlé plus de 20 000 livres proscrits par le régime en 1933.

Lire la suite

Je m’indigne au travail

le 3 mars, je pense et parle de m’indigner à mon travail : je suis salariée du groupe international Capgemini
le 4 mars, je crée le groupe Fb ‘Les indignés de Capgemini’
le 5 mars, je colle mes premiers post’it ‘Indignez-vous’, ‘Indignons-nous’ et ‘Rendez-vous à 9h15 à la cafétaria’
le 6 mars : ‘Ne pas augmenter les salaires quand les bénéfices sont distribués aux actionnaires, ce n’est pas normal!’
le 8 mars : ‘Pourquoi se taire ?’
le 9 mars, j’affiche le poème de Marie-Line
et le week-end, je ballade ou gare ma voiture ailleurs, avec ses post’its…
le 12 mars, impossible de reprendre le dessin d’Amélie ‘mais qu’est ce que tu veux que je fasse à moi tout seul ?
le 20 mars, c’est le printemps : je ramasse des paquerettes que je dépose sur les claviers de mes collègues.

G.J.

La Constitution du 24 juin 1793

Texte extrait du site du Conseil Constitutionnel de France

Le peuple français, convaincu que l’oubli et le mépris des droits naturels de l’homme, sont les seules causes des malheurs du monde, a résolu d’exposer dans une déclaration solennelle, ces droits sacrés et inaliénables, afin que tous les citoyens pouvant comparer sans cesse les actes du gouvernement avec le but de toute institution sociale, ne se laissent jamais opprimer, avilir par la tyrannie ; afin que le peuple ait toujours devant les yeux les bases de sa liberté et de son bonheur ; le magistrat la règle de ses devoirs ; le législateur l’objet de sa mission. – En conséquence, il proclame, en présence de l’Être suprême, la déclaration suivante des droits de l’homme et du citoyen.

Lire la suite

Rassemblements des Indignés du 21 avril à Paris : sur ce qui c’est passé à la fin

La vérité était que la manif était déclarer pour arriver au trocadéro avec possibilité de rester jusqu’à 23h, alors que les organisateurs avaient le secret (de polichinelle) espoir d’établir un campement au champ de mars sous la tour Effeil.
Le secret a été mal gardé puisque une 10aine de bus de CRS nous attendais sous la Tour et a peine arrivé ont commencé à nous encercler ne laissant personne sortir de la manif à part en direction du trocadéro. Nous avons alors établit un sitting … pas trop rassurés sur quels sauces on allé être mangé …
Nous avons décidé de nous rendre comme convenu au trocadéro pour y tenir une assemblée générale (voire populaire), mais la une 10aine de car d’autres CRS nous attendaient, les CRS perchés comme des vautours sur les murs surplombants le bassin du trocadéro nous avons été pris au piège.
Plus moyens de sortir, qq personnes un peu anxieuses et claustrophobes (et je peux vous dire, nous l’étions tous un peu à ce moment) ont cherché à sortir mais aucune personne n’a pu sortir … il était environ 19h30
Nous avons donc été maintenus enfermés dehors pour certains jusqu’à minuit …
Lire la suite

Les indignés et l’organisation d’assemblées

A différents moments de l’année, il est possible de s’appuyer sur des événement externe pour faire des assemblées populaire avec les syndicalistes ensemble réunis pour dépasser les divisions idéologiques qui séparent les forces, est lancé par les américains, et est reprit partout dans le monde (ex : le premier mai).
Le but est qu’il y ait après les manifestations des assemblées, donc notre boulot est de provoquer cela. En sachant que les syndicats prévoient souvent un pot après la manifestation dans les locaux. Il faudra donc agir avant pour que les manifestants changent d’avis pour venir en assemblée.

Une proposition d’action est de distribuer des tracts dès le début du rassemblement en expliquant aux manifestants ce qui va se passer et en les invitants aux assemblées, en leur disant qu’avec les assemblées on peut construire la lutte alors qu’avec les manifestations on défile pour montrer son mécontentement sans rien construire.

Lire la suite

Mettre en lien les assemblées de façon horizontale

L’idée est d’écrire un texte qui détaille la façon de lier les assemblées de façon horizontale, sans coordinateur, que ce soit facilement lisible et compréhensible. Afin de le distribuer dans les manifs pour que quand la manif se termine les gens fassent une, ou plusieurs assemblées si la manif est grande.

PROPOSITION N°1

Quand les participants sont trop nombreux dans l’assemblée, l’assemblée se scinde, et on fait autant d’assemblée que nécessaire pour être tranquille pour parler.

Il faut un moyen de communiquer entres les assemblées qui permette de débattre d’une même chose et de prendre des décisions s’il le faut. Voici une méthode pour le faire. Comme toutes les méthodes elle est évolutive et n’est qu’une proposition.

Lire la suite

Expliquer les règles des assemblées

L’idée est d’écrire un texte qui détaille les règles d’assemblée, que ce soit facilement lisible et compréhensible. Afin de le distribuer dans les manifs pour que quand la manif se termine les gens fassent une assemblée.

PROPOSITION DE TEXTE N°1

Organisation d’une assemblée populaire/générale (ce texte est lu par un volontaire avant le commencement d’une assemblée) Je vais lire un texte qui explique une méthode pour faciliter la discussion entre nous. C’est une méthode couramment utilisée dans les assemblées populaires. Nous pourrons, suite à cette lecture, discuter ensemble de la méthode. Il est important de garder l’objectif suivant : aucun chef dans les assemblées, aucune assemblée chef (horizontalité). Dans ce but :
Lire la suite

Etablir un ordre du jour

Il est préférable de faire un ordre du jour, sinon c’est la pagaille, chacun parle de tout et on ne construit pas grand chose. Une proposition pour choisir l’ordre du jour est que le facilitateur demande que ceux qui veulent parler d’un sujet précis, ou veulent dire une chose ou des choses importantes, lèvent la main et donnent le thème de leur discussion, en deux trois mots. Après avoir fait le tour de ce que chacun veut dire, le facilitateur qui note les différent thèmes fait un ordre des thèmes, en respectant au mieux la priorité d’urgence ou de l’importance des thèmes. Le facilitateur propose un ordre des thèmes, appelé ordre du jour, et l’assemblée vote au consensus l’ordre du jour, si le consensus n’est pas atteint après explication, le facilitateur propose un nouvel ordre du jour. Cela peut s’avérer ardu au début, mais avec le temps les assemblées deviennent fluides.

Lire la suite

Le Facilitateur

C’est une série de conseils que le facilitateur prendra pour lui, ou pas, et répétera  au groupe  ou aux intéressés quand nécessaire, ou pas.

Il n’y a ni chef ni responsable particulier et les participants sont égaux devant la parole. Si une personne a plus d’expérience et est considérée comme l’animatrice du groupe de parole, c’est sans statut particulier que cette personne partage son expérience et ses impressions.

Lors de chaque assemblée, les citoyens déterminent eux-mêmes les sujets qu’ils souhaitent aborder. C’est ainsi que les sujets de discussion sont progressivement évoqués puis approfondis.

Lire la suite

%d blogueurs aiment cette page :