Archives de Catégorie: Le mouvement dans le monde

Interdites par Madrid, trois télévisions « indignées » passent dans la clandestinité

Le gouvernement régional de Madrid tente de fermer trois télévisions associatives locales, pourtant protégées par la loi sur l’audiovisuel. Leur ton dissident, leur clair soutien au mouvement des « Indignés » et leur audience en forte progression ne plaisent pas. Tout en livrant une bataille juridique et politique, les télévisions ont décidé d’émettre à partir d’un lieu tenu secret.

L’Athénée Républicain de Vallecas, le quartier historiquement « rebelle » de Madrid, de tradition ouvrière et communiste, est plein à craquer ce mercredi 16 mai à 20 h. Les directeurs respectifs de trois chaînes de télévision locales à but non lucratif – Tele K, Canal 33 et Solidaridad TV – y ont convoqué une assemblée citoyenne. Le gouvernement régional de Madrid, dirigé par Esperanza Aguirre, affiliée au Parti populaire (PP, droite), vient de prendre la décision de leur interdire d’émettre depuis l’édifice Torre de Valencia, où elles sont hébergées depuis des années. Sur le site de Tele K, une mire « Off line » s’affiche, pour la première fois en dix-neuf ans.

Lire la suite

Québec : répression policière comme seule réponse aux manifestations ?

À plusieurs reprises, les gens ont témoigné sur la brutalité policière et la couverture biaisée des médias. J’y ai toujours cru, mais hier soir, j’en ai eu la preuve incontestable. Entre 21h et 1h, assise avec une camarade de classe, mon chum et quatre amis dans le café L’Escalier qui fait face au parc Émilie-Gamelin, nous avons été témoins d’une scène terrifiante !
À travers les fenêtres, nous observions le jeu du chat et de la souris décrit dans les médias : des manifestants s’enfuyant au son des bombes assourdissantes et sur leurs pas, les policiers, des anti-émeutes et la Sûreté du Québec. Alors qu’on prenait une bière en dansant la salsa, l’air s’est épaissi plus d’une fois de poivre de cayenne, faisant tousser soudainement tous les clients du café.
Lire la suite

Espagne : les indignés bientôt considérés comme terroristes ?

Zoom:

Le ministre de l’intérieur espagnol a annoncé la semaine dernière vouloir réformer le code pénal espagnol. Refuser, même pacifiquement, d’être dispersé par les forces de police au cours d’une manifestation se verrait considéré comme une « attaque envers les forces de l’ordre » : cette réforme semble taillée sur mesure pour empêcher la contestation sociale, et plus particulièrement celle menée par les indignés du 15M.

La Puerta del Sol de Madrid a été occupée du 15 mai 2011 jusqu’à fin juillet. Des manifestations de milliers de personnes y avaient lieu fréquemment.

Entretien avec Rojas, une indignée Espagnole de 36 ans, docteure en sciences de l’alimentation et pharmacologie, manager en  Hygiène, Sécurité, Environnement, Qualité et innovation sociale. Elle participe au mouvement du 15 mai depuis le premier jour en ayant rejoint le campement de sa ville. Elle participe activement depuis lors aux assemblées du mouvement. Lire la suite

Bloccupy Franckfurt : témoignage d’un indigné normand

Arrivé vendredi aux alentours de 13h et, ne m’étant pas procuré de plan de la ville, je me dirige « instinctivement » vers les buildings qui se dressent austèrement derrière le Main.
Je trouve tout de suite, à l’orée du quartier bancaire, un petit groupe de manifestants d’une petite centaine de personnes, accompagnées d’une batucada aux sonorités militantes. Je m’installe donc avec eux et commence à m’imprégner de l’ambiance, ainsi que de la langue complètement étrangère à mes oreilles. À peine le temps de me renseigner sur une traduction possible, voilà qu’accourent les forces de l’ordre pour nous encercler véritablement et séquestrer notre petit groupe du reste d’une foule curieuse et outrée.
Malgré la volonté délétère de la police (imagée par leur costume de guerre) de réprimer ce sit-in, une ambiance détendue règne et le dialogue s’installe aussi bien à l’intérieur du groupe qu’avec la foule à l’extérieure et même les policiers qui, soit dit en passant, ont l’air autrement plus loquaces et pédagogues que leurs homologues français…
Lire la suite

Québec : révolte ou révolution ?

Avouons-le, nous étions tous, sympathisants rouges, verts, jaunes et blancs confondus, soulagés de voir la semaine dernière les porte-parole étudiants et les représentants du gouvernement s’asseoir ensemble et s’efforcer, semblait-il de bonne foi, de parvenir à une sorte de trêve permettant de sauver la session.

Malheureusement, une série d’erreurs, de manques et de maladresses des deux côtés a torpillé l’entente, et la situation semble aujourd’hui hors contrôle. La colère et la détermination des étudiants sont plus fortes que jamais, le gouvernement semble dépassé, et on ne sait trop où l’on s’en va. Le métro a été paralysé jeudi dernier par des bombes fumigènes, et une secrétaire de ministre a lâché à ce propos sur Twitter le mot de «terrorisme». Est-ce là une bévue ou au contraire un ballon d’essai pour préparer l’opinion à une opération genre «Loi sur les mesures de guerre»?

Lire la suite

Blockupy pour un changement mondial

Appel à une action transnationale à Francfort (transnational call to action in French!)
* Appel à une action transnationale à Francfort, du 16 au 19 mai * Solidarité internationale pour notre lutte commune *

Nous appelons à des manifestations massives en mai à Francfort pour protester contre le régime de crise de l’Union Européenne. Nous sommes des activistes représentant un grand nombre de mouvements et de luttes qui se sont soulevés, en Europe ou ailleurs, ces derniers mois et ces dernières années afin de protester contre les attaques envers notre liberté, nos emplois et nos moyens de subsistances, attaques qui se sont férocement intensifiées au cours de la crise mondiale. Nous nous sommes réunis, avons partagé nos luttes et nos expériences et ainsi réalisé qu’aux niveaux locaux et régionaux, nous menons le même combat. Comme jamais auparavant, nos différents mouvements commencent à se renforcer les uns les autres: Une vraie opposition transnationale commence à voir le jour.
Directement après les journées mondiales d’actions des 13 et 15 mai, lors desquelles nous manifesterons dans nos propres villes ou régions, nos mouvements internationaux se réunirons à Francfort, centre européen du capitalisme mondial et lieu d’origine de la détresse et de la misère subies par des millions de personnes et engendrées par la dictatures des marchés.

Lire la suite

Madrid, cité indignée


Madrid, cité indignée » est un web-documentaire qui nous emmène à la rencontre des indignés espagnols, dans la ville qui les a vus naître. Madrid, une capitale en crise, révoltée, turbulente. Madrid, une ville où les indignés ont donné naissance à une nouvelle forme d’action collective et réinventent, jour après jour, la démocratie.

La crise. Des dirigeants politiques de ce monde aux simples badauds, le mot a été, est et sera pour quelques années encore sur toutes les lèvres. Crise systémique, crise économique, crise sociale, crise sociétale, crise mondiale. Nul adjectif ne semble proscrit pour qualifier le bouleversement que connaît le monde aujourd’hui.

Lire la suite

Occupy ukrainian body, action contre la censure


Le 24 mars, l’action globale « occupy Ukrainian Body » a débuté à Rome. Les activistes d’ ESC en Italie, Occupy Geneva de Suisse, et de Political Critique de pologne, on mené un court rassemblement de protestation contre la censure devant l’ambassade d’Ukraine à Rome pour soutenir le « visual cultur research center » de Kyiv-Mohyla Academy et son exposition « Ukrainian body ». Tout deux ont été fermés par l’administration universitaire d’Ukraine.

Les militants ont fait appel au respect de la liberté d’expression dans l’art et la politique, et demandé que le centre puisse reprendre ses activités culturel et ré-ouvrir l’exposition injustement censurée.

Lire la suite

Les Indignés s’emparent de la Biennale de Berlin

Le mouvement des Indignés s’est emparé de la 7e édition de la Biennale de Berlin, à la demande de son Commissaire, l’artiste polonais Artur Żmijewski. Le ton est donné pour cet événement où le politique prend le pas sur l’art, du 27 avril au 1e juillet. PAR ISABELLE SPICER

La Biennale de Berlin n’avait pas encore commencé qu’elle suscitait déjà des polémiques. Les commissaires associés de la Biennale, le collectif Voina, a été arrêté par la police russe, et n’ayant pas l’autorisation de quitter Saint-Pétersbourg, a dû annuler sa participation. L’action d’un artiste tchèque, Martin Zet, appelant au recyclage, donc à la destruction d’un livre anti-immigration du député social-démocrate Thilo Sarrazin, avait été dénoncée comme une atteinte à la liberté d’expression, rappelant les autodafés nazis. Des opposants à ce projet avaient manifesté en janvier dernier place Bebel à Berlin, à l’endroit même où les nazis avaient brûlé plus de 20 000 livres proscrits par le régime en 1933.

Lire la suite

Préambule Une redéfinition du Pouvoir ; la Révolution de l’ère WikiLeaks

Les Indignés, Occupons la défense, Occupy Wall Street, France Uncut, Colibri, et tant d’autres, les créatifs culturels, comme les appelle le Nouvel Obs, font la une des journaux, jours après jours, mois après mois. Ils créent et inventent un nouveau rapport au bien commun. Ils interrogent ses frontières virtuelles et réelles. Ils nous permettent d’assister à l’émergence d’une profonde transformation du rapport au monde et au pouvoir.

Lire la suite

%d blogueurs aiment cette page :