Archives du blog

Des « Indignés » dans les rues de Caen, hier – Caen

Des « Indignés » de Caen et du Calvados, associés à deux militants du mouvement Anonymous, se sont mobilisés hier après-midi, dans les rues du centre-ville, pour « la liberté d’expression ». Cette manifestation s’inscrivait dans le cadre d’une journée mondiale ayant pour but d’attirer l’attention sur « les problèmes de justice économique et sociale ». Une nouvelle « Indignée » affirme désapprendre pour apprendre : « Je vivais ma vie normalement, avec ma famille, mon travail… Je n’avais pas réalisé à quel point nous avons besoin de nous réapproprier voire de réinventer la démocratie. »

Source (Ouest France).

Les indignés prennent les ondes de Radio Phénix

Le 15 mai 2012, de 13h à 14h dans l’émission Phénix Mag’.

Les Indignés prennent l’antenne de Normandie TV

Le vendredi 11 mai 2012.

Les Indignés prennent les ondes de RCF

Diffusion sur RCF Calvados-Manche le 14 mai 2012.

Espagne : les «indignés» dans la rue, pour le 1er anniversaire de leur mouvement

Plusieurs milliers de manifestants sont attendus ce samedi 12 mai à Madrid, à l’occasion du 1er anniversaire du mouvement des «indignés ». Rassemblement dans la capitale et dans bien d’autres villes espagnoles. En pleine crise économique, les « indignés » comptent bien se rappeler au bon souvenir de ceux qui prétendent qu’ils ont disparu. Leur appel aura également un écho à New York où les «Occupy Wall Street» entendent participer à leur façon en dépit d’un mouvement qui est largement retombé.

Lire la suite

Les Indignés prennent les ondes de Pulse

Avec la participation d’Arnaud et François, indignés du Calvados, interrogés par Tony sur la station de radio Pulse le 11 mai 2012.

Lire la suite

La colère sociale des Indignés est bien présente

Par ANAHITA GRISONI Sociologue, chercheure associée au Cadis-EHESS, JUAN SERRANO-MORENO Doctorant en Sciences politiques à l’université Paris-I

«Ils ne nous représentent pas !» Slogan phare de la lutte indignée en Espagne, cette formule peut avoir l’air, dans cet entre-deux tours, d’une posture ambiguë. Souvent, les Indignés sont perçus comme les acteurs d’un mouvement ponctuel, jeune, sans portée politique. On leur reproche l’absence de revendications claires, et l’on s’inquiète de ne pas voir leurs ambitions s’incarner dans un parti, comme l’on s’est étonné, en novembre, de voir retomber le souffle de la mobilisation espagnole suite à la victoire de Mariano Rajoy.

Lire la suite

%d blogueurs aiment cette page :