Archives du blog

Rassemblement du 13 octobre 2012

Ici un bref compte-rendu du rassemblement du 13 octobre. Nous sommes arrivés à 14h, 15h ou 16h et partis à 15h, 16h et 17h, si bien que nous n’avons jamais été tous ensemble.

Alors on a installé des murs d’expression autour de plusieurs questions, ceci pour permettre quand même l’échange dans ces conditions. Je transcris ici les questions, les propositions, les réponses et autres expressions libres.

Qu’est ce qu’on fait aujourd’hui?

  • Un mur d’expression place Bouchard                                –> OUI
  • PASSER LE MESSAGE : GRECE, ESPAGNE, ITALIE, PORTUGAL … BIENTOT ICI LA CRISE NE S’ARRETE PAS AUX FRONTIERES IL FAUDRA BIENTOT S’UNIR!
  • NETTOYAGE DES BANQUES « MERCI »
  • COLLAGE DE MESSAGE POST IT SUR DISTRIBUTEUR

  Lire la suite

A Montpellier, les camps de l’esplanade sont menacés d’expulsion

Depuis le 12 mai, des camps se sont établis sur l’esplanade Charles de Gaulle.

Ces camps ont pour objectif d’informer les citoyens sur le système politique et financier actuel, et sa nocivité. Ils représentent une manifestation permanente contre les abus dont nous sommes victimes, et souhaitent proposer des alternatives.
Un camp s’est établi dans un platane, les personnes qui l’ont crée et le font vivre y déploient leur ingéniosité et leur créativité.
Ce camp suscite la sympathie des Montpelliérains depuis son installation. Pourtant depuis 5 semaines ils subissent une violente répression policière : coups, gazage aux lacrymogènes, vol et confiscation de matériel.
Un cran a encore été franchi dans la répression avec le gazage sans sommation d’une campeuse mercredi 20 juin au soir.

La Mairie de Montpellier, par voie de presse, a annoncé qu’elle entamait des poursuites judiciaires pour expulser le camp de l’arbre. Ceci en vue de l’ouverture des Estivales le vendredi 29.  Le motif invoqué pour expulser les campeurs est la « mise en danger d’eux même » , tout en précisant « qu’on ne peut pas les accuser de troubler l’ordre public » (Midi Libre du 19 juin 2012).

Si on ne peut pas accuser les campeurs de troubler l’ordre public, nous voyons mal en quoi leur présence pourrait perturber les dégustations lors des Estivales.
De plus nous pensons qu’un assaut des forces de l’ordre pour les déloger mettra ces personnes en bien plus grand danger que le simple fait d’habiter dans une cabane.

Aussi nous en  appelons à votre solidarité et votre soutien lors de la comparution des cabaniers au tribunal le mardi 26 juin à 15 h Tribunal de Grande Instance de Montpellier et les jours précedent les Estivales, c’est à dire les 27, 28, 29 juin , mobilisation citoyenne autour du camp de l’arbre pour s’opposer à son expulsion.

Interdites par Madrid, trois télévisions « indignées » passent dans la clandestinité

Le gouvernement régional de Madrid tente de fermer trois télévisions associatives locales, pourtant protégées par la loi sur l’audiovisuel. Leur ton dissident, leur clair soutien au mouvement des « Indignés » et leur audience en forte progression ne plaisent pas. Tout en livrant une bataille juridique et politique, les télévisions ont décidé d’émettre à partir d’un lieu tenu secret.

L’Athénée Républicain de Vallecas, le quartier historiquement « rebelle » de Madrid, de tradition ouvrière et communiste, est plein à craquer ce mercredi 16 mai à 20 h. Les directeurs respectifs de trois chaînes de télévision locales à but non lucratif – Tele K, Canal 33 et Solidaridad TV – y ont convoqué une assemblée citoyenne. Le gouvernement régional de Madrid, dirigé par Esperanza Aguirre, affiliée au Parti populaire (PP, droite), vient de prendre la décision de leur interdire d’émettre depuis l’édifice Torre de Valencia, où elles sont hébergées depuis des années. Sur le site de Tele K, une mire « Off line » s’affiche, pour la première fois en dix-neuf ans.

Lire la suite

Déclaration de l’Assemblée Populaire des Indigné-e-s de Marseille

Nous, citoyens indignés de l’Assemblée Populaire de Marseille, cherchons à reprendre notre “place”, notre droit constitutionnel au sein de notre vie économique, sociale, culturelle …

Nous sommes des personnes ordinaires, des citoyens indignés qui œuvrons tous les jours pour vivre, donner un meilleur avenir à nos proches et un peu plus de sens à nos vies. Nous ne représentons aucun parti, aucun syndicat, aucune secte, aucune église. Nous sommes sans bannières. Nous n’avons que notre voix, notre cœur, notre désir de retisser les liens sociaux, notre pacifisme, notre non-violence, notre volonté d’être, notre Liberté.

Lire la suite

Le manifeste des indignés de Wall Street

Demande n°1 : Restauration du salaire minimum vital [living wage, à distinguer des basic needs, les besoins de base]. Cette demande ne peut être atteinte qu’en mettant fin au “Freetrade” [la liberté de circulation des marchandises], en réimposant des tarifs douaniers à tous les biens importés entrant sur le marché américain, pour égaliser les chances avec l’agriculture familiales et l’industrie nationale, étant donné que la plupart des nations qui déversent sur le marché américain des produits bon marché ont des avantages radicaux dans le domaine des salaires et des réglementations écologiques. Une autre politique devant être engagée est d’élever le salaire minimum à 20 dollars par heure.

Demande 2 : Instituer un système de soin universel [centralisé, sur le modèle de la sécurité sociale]. Pour cela, les assureurs privés doivent être bannis du marché des soins, étant donné que leur seul effet sur la santé des patients est de prendre l’argent des médecins, des infirmières et des hôpitaux, de les empêcher de faire leur travail, et de donner cet argent aux investisseurs de Wall Street.

Lire la suite

Occupons le Vieux Port de Toulon

P1070595Avec une organisation en covoiturage à 3 véhicules entre Toulon et le vieux port, nous arrivâmes vers 13h au rassemblement. Le train a été une option plus judicieuse pour d’autres.

Sur place, plusieurs mouvements sont présents : les indignés de Marseille, Aix, Avignon, Arles, Toulon, et des Anonymous.

On installe nos banderoles, on discute un peu avec les locaux et les passants. Pour être honnête on s’attendait à une mobilisation plus importante, surtout quand on voit ce qui se passe en même temps à Madrid, Valence, ou Athènes.

A Paris les indignés ont étaient rapidement mis sous silence par les « forces » de l’ordre.
A Marseille, de mémoire il n’y a pas eu une seule visite d’un quelconque képi… Que faut-il en conclure ?

Lire la suite

Espagne : les indignés bientôt considérés comme terroristes ?

Zoom:

Le ministre de l’intérieur espagnol a annoncé la semaine dernière vouloir réformer le code pénal espagnol. Refuser, même pacifiquement, d’être dispersé par les forces de police au cours d’une manifestation se verrait considéré comme une « attaque envers les forces de l’ordre » : cette réforme semble taillée sur mesure pour empêcher la contestation sociale, et plus particulièrement celle menée par les indignés du 15M.

La Puerta del Sol de Madrid a été occupée du 15 mai 2011 jusqu’à fin juillet. Des manifestations de milliers de personnes y avaient lieu fréquemment.

Entretien avec Rojas, une indignée Espagnole de 36 ans, docteure en sciences de l’alimentation et pharmacologie, manager en  Hygiène, Sécurité, Environnement, Qualité et innovation sociale. Elle participe au mouvement du 15 mai depuis le premier jour en ayant rejoint le campement de sa ville. Elle participe activement depuis lors aux assemblées du mouvement. Lire la suite

Appel des Indignés du Paf

Nous,
Lecteurs, auditeurs, téléspectateurs, internautes…
Journalistes, producteurs, réalisateurs…
Tous citoyens,

constatant les dérives et la dégradation de la qualité de l’information en France,
considérant que l’information est une clé pour le bon fonctionnement de la démocratie,

souhaitons être acteurs à part entière du secteur, avec les professionnels, les instances de régulation et les pouvoirs publics ;

Afin de trouver les moyens d’améliorer la qualité de l’information en France et de rétablir la confiance entre le public et les médias, nous avons organisé des tables rondes dans une quinzaine de villes en France.

Lire la suite

Bloccupy Franckfurt : témoignage d’un indigné normand

Arrivé vendredi aux alentours de 13h et, ne m’étant pas procuré de plan de la ville, je me dirige « instinctivement » vers les buildings qui se dressent austèrement derrière le Main.
Je trouve tout de suite, à l’orée du quartier bancaire, un petit groupe de manifestants d’une petite centaine de personnes, accompagnées d’une batucada aux sonorités militantes. Je m’installe donc avec eux et commence à m’imprégner de l’ambiance, ainsi que de la langue complètement étrangère à mes oreilles. À peine le temps de me renseigner sur une traduction possible, voilà qu’accourent les forces de l’ordre pour nous encercler véritablement et séquestrer notre petit groupe du reste d’une foule curieuse et outrée.
Malgré la volonté délétère de la police (imagée par leur costume de guerre) de réprimer ce sit-in, une ambiance détendue règne et le dialogue s’installe aussi bien à l’intérieur du groupe qu’avec la foule à l’extérieure et même les policiers qui, soit dit en passant, ont l’air autrement plus loquaces et pédagogues que leurs homologues français…
Lire la suite

15M 2012, anniversaire du mouvement des indignés : témoignage

Derrière mon ordinateur, je suis la cérémonie sur les sites de presse en ligne et j' »aime » les messages de soutien aux indignés espagnols laissés sur les réseaux sociaux. Je me rappelle du 15 mai 2011, un an plus tôt.

Lire la suite

%d blogueurs aiment cette page :