Archives Mensuelles: mars 2012

Les Indignés, un mouvement contre le système

Pour ceux qui ne sont pas encore capables d’agir en tant que citoyen, Indigné, altermondialiste, anticapitalistes, insoumis :

A quel prix vendez vous votre dignité ? Combien coûte le silence et la résignation ? Elle ne coûte pas très cher à l’élite cupide et Immorale qui nous gouverne. Se voiler la face est plus facile mais nous savons pertinemment qu’ils ne nous jettent que les miettes de ce que nous produisons. A cela nous avons appris a dire MERCI et ne pas regarder ceux qui ne peuvent figurer a notre niveau, content que nous sommes du sentiment de réussite et de valorisation que l’on nous a inoculé, la valeur d’un vulgaire bon point au cours préparatoire qui suffit à nous gratifier. Quelle valorisation ! Elle ne leur coûte qu’un salaire d’esclave mais notre assentiment coûte des vies humaines et la survie prochaines de nos enfants sur une Terre qui ne peut plus s’auto-guérir de nos abus.

Lire la suite

Publicités

Appel à témoignages des indigné(e)s du Calvados

Nous cherchons des témoignages d’indigné(e)s du monde entier, et plus particulièrement du Calvados sur ce blogue, sous forme de texte allant d’une demie page à deux pages afin de faire un recueil qui sera publié. Merci d’envoyer vos propositions à parolesdindignes@gmail.com. Tous témoignages seront les bienvenus : un poème, un coup de gueule, un coup de cœur,…

Votre texte doit suivre au moins un de ces trois fils conducteurs :
– qu’est ce qui vous indigne?
– comment vivez vous le mouvement?
– qu’espérez vous?

Si vous souhaitez que ces témoignages soient également publiés ici, servez-vous de la fonction « poster un commentaire » de cet article, en précisant le titre de votre texte et votre nom de plume. Chaque poste sera ensuite transformé par les animateurs du blogue en article pour agrémenter cette rubrique et l’équivalent « commentaire » supprimé. Source.

Indignée

Pour ce pays en larme, trop la gorge sous la lame
Il est temps de bouger, il est temps de gagner
Que les rues qui s’exclament soufflent sur les flammes
On ne peut plus pardonner ni à vos pieds plier…

Lire la suite

Il est temps que cela bouge enfin

Du casse toi pauv’con au doigt d’honneur de Besson
Que dire aux enfants que nous élevons
Si t’es classé moyen c’est la punition
Mais privilégié au delà des sanctions !!!

Le monde délire, la France empire, sarko s’admire dans son empire, on vire, on tire vers le bas, on chavire les droits, on cherche à nuire, à séduire, à prédire des droits qui n’existeront pas, des joies qui ne viendront pas, des voix qui ne s’élèveront pas, il nous reste quoi dis moi et aux enfants IL LEUR RESTERA QUOI ???

Du casse toi pauv’con au doigt d’honneur de Besson
Que dire aux enfants que nous élevons
Si t’es classé moyen c’est la punition
Mais privilégié au delà des sanctions !!!

Lire la suite

Retour sur le rassemblement du 25 février 2012

Nous étions 2 membres des Indignés de Caen présents ce samedi 25 février.

Le groupe total devait être d’une quarantaine ?? Au départ réunis sur la place du Théâtre, ensuite nous avons sillonné les rues de Caen, les « jeunes » criaient des slogans et brandissaient banderoles et pancartes, certains portaient leurs masques blancs ce qui « interloquait » les badauds « mais quoi ; qu’est-ce-que c’est ? »

Lire la suite

Préambule Une redéfinition du Pouvoir ; la Révolution de l’ère WikiLeaks

Les Indignés, Occupons la défense, Occupy Wall Street, France Uncut, Colibri, et tant d’autres, les créatifs culturels, comme les appelle le Nouvel Obs, font la une des journaux, jours après jours, mois après mois. Ils créent et inventent un nouveau rapport au bien commun. Ils interrogent ses frontières virtuelles et réelles. Ils nous permettent d’assister à l’émergence d’une profonde transformation du rapport au monde et au pouvoir.

Lire la suite

Une redéfinition du Pouvoir ; la Révolution de l’ère WikiLeaks

A la mi-septembre, le mouvement Occupy Wall Street est né dans le centre de Manhattan. Depuis plus d’un siècle, Wall Street incarne la richesse et le pouvoir politique. Aujourd’hui, ces rues du quartier de la finance, qui à peine un mois auparavant brillaient encore des façades dorées du capitalisme glorieux, sont occupées par des indignés, révélant par la même occasion la vérité sur les promesses brisées de l’égalité des chances et sur l’excès de corruption des entreprises Américaines.

Le mouvement est composé de personnes de tous horizons sociaux, de démunis, de sans-emplois, d’étudiants endettés et de ceux qui luttent pour survivre dans un système médical inégal. Pendant les marches organisées, qui ont mêlé joie intense et indignation face à la confiscation plutocratique des pouvoirs, le grand rêve américain s’est émietté.

Lire la suite

%d blogueurs aiment cette page :