Archives Mensuelles: juin 2012

A Montpellier, les camps de l’esplanade sont menacés d’expulsion

Depuis le 12 mai, des camps se sont établis sur l’esplanade Charles de Gaulle.

Ces camps ont pour objectif d’informer les citoyens sur le système politique et financier actuel, et sa nocivité. Ils représentent une manifestation permanente contre les abus dont nous sommes victimes, et souhaitent proposer des alternatives.
Un camp s’est établi dans un platane, les personnes qui l’ont crée et le font vivre y déploient leur ingéniosité et leur créativité.
Ce camp suscite la sympathie des Montpelliérains depuis son installation. Pourtant depuis 5 semaines ils subissent une violente répression policière : coups, gazage aux lacrymogènes, vol et confiscation de matériel.
Un cran a encore été franchi dans la répression avec le gazage sans sommation d’une campeuse mercredi 20 juin au soir.

La Mairie de Montpellier, par voie de presse, a annoncé qu’elle entamait des poursuites judiciaires pour expulser le camp de l’arbre. Ceci en vue de l’ouverture des Estivales le vendredi 29.  Le motif invoqué pour expulser les campeurs est la « mise en danger d’eux même » , tout en précisant « qu’on ne peut pas les accuser de troubler l’ordre public » (Midi Libre du 19 juin 2012).

Si on ne peut pas accuser les campeurs de troubler l’ordre public, nous voyons mal en quoi leur présence pourrait perturber les dégustations lors des Estivales.
De plus nous pensons qu’un assaut des forces de l’ordre pour les déloger mettra ces personnes en bien plus grand danger que le simple fait d’habiter dans une cabane.

Aussi nous en  appelons à votre solidarité et votre soutien lors de la comparution des cabaniers au tribunal le mardi 26 juin à 15 h Tribunal de Grande Instance de Montpellier et les jours précedent les Estivales, c’est à dire les 27, 28, 29 juin , mobilisation citoyenne autour du camp de l’arbre pour s’opposer à son expulsion.
Publicités
%d blogueurs aiment cette page :