Archives Mensuelles: mai 2012

Interdites par Madrid, trois télévisions « indignées » passent dans la clandestinité

Le gouvernement régional de Madrid tente de fermer trois télévisions associatives locales, pourtant protégées par la loi sur l’audiovisuel. Leur ton dissident, leur clair soutien au mouvement des « Indignés » et leur audience en forte progression ne plaisent pas. Tout en livrant une bataille juridique et politique, les télévisions ont décidé d’émettre à partir d’un lieu tenu secret.

L’Athénée Républicain de Vallecas, le quartier historiquement « rebelle » de Madrid, de tradition ouvrière et communiste, est plein à craquer ce mercredi 16 mai à 20 h. Les directeurs respectifs de trois chaînes de télévision locales à but non lucratif – Tele K, Canal 33 et Solidaridad TV – y ont convoqué une assemblée citoyenne. Le gouvernement régional de Madrid, dirigé par Esperanza Aguirre, affiliée au Parti populaire (PP, droite), vient de prendre la décision de leur interdire d’émettre depuis l’édifice Torre de Valencia, où elles sont hébergées depuis des années. Sur le site de Tele K, une mire « Off line » s’affiche, pour la première fois en dix-neuf ans.

Lire la suite

Publicités

Québec : répression policière comme seule réponse aux manifestations ?

À plusieurs reprises, les gens ont témoigné sur la brutalité policière et la couverture biaisée des médias. J’y ai toujours cru, mais hier soir, j’en ai eu la preuve incontestable. Entre 21h et 1h, assise avec une camarade de classe, mon chum et quatre amis dans le café L’Escalier qui fait face au parc Émilie-Gamelin, nous avons été témoins d’une scène terrifiante !
À travers les fenêtres, nous observions le jeu du chat et de la souris décrit dans les médias : des manifestants s’enfuyant au son des bombes assourdissantes et sur leurs pas, les policiers, des anti-émeutes et la Sûreté du Québec. Alors qu’on prenait une bière en dansant la salsa, l’air s’est épaissi plus d’une fois de poivre de cayenne, faisant tousser soudainement tous les clients du café.
Lire la suite

Créer une question sur Facebook

Créer un document en rédaction collaborative en ligne

Déclaration de l’Assemblée Populaire des Indigné-e-s de Marseille

Nous, citoyens indignés de l’Assemblée Populaire de Marseille, cherchons à reprendre notre “place”, notre droit constitutionnel au sein de notre vie économique, sociale, culturelle …

Nous sommes des personnes ordinaires, des citoyens indignés qui œuvrons tous les jours pour vivre, donner un meilleur avenir à nos proches et un peu plus de sens à nos vies. Nous ne représentons aucun parti, aucun syndicat, aucune secte, aucune église. Nous sommes sans bannières. Nous n’avons que notre voix, notre cœur, notre désir de retisser les liens sociaux, notre pacifisme, notre non-violence, notre volonté d’être, notre Liberté.

Lire la suite

Le manifeste des indignés de Wall Street

Demande n°1 : Restauration du salaire minimum vital [living wage, à distinguer des basic needs, les besoins de base]. Cette demande ne peut être atteinte qu’en mettant fin au “Freetrade” [la liberté de circulation des marchandises], en réimposant des tarifs douaniers à tous les biens importés entrant sur le marché américain, pour égaliser les chances avec l’agriculture familiales et l’industrie nationale, étant donné que la plupart des nations qui déversent sur le marché américain des produits bon marché ont des avantages radicaux dans le domaine des salaires et des réglementations écologiques. Une autre politique devant être engagée est d’élever le salaire minimum à 20 dollars par heure.

Demande 2 : Instituer un système de soin universel [centralisé, sur le modèle de la sécurité sociale]. Pour cela, les assureurs privés doivent être bannis du marché des soins, étant donné que leur seul effet sur la santé des patients est de prendre l’argent des médecins, des infirmières et des hôpitaux, de les empêcher de faire leur travail, et de donner cet argent aux investisseurs de Wall Street.

Lire la suite

Créer un événement Facebook depuis un groupe

Occupons le Vieux Port de Toulon

P1070595Avec une organisation en covoiturage à 3 véhicules entre Toulon et le vieux port, nous arrivâmes vers 13h au rassemblement. Le train a été une option plus judicieuse pour d’autres.

Sur place, plusieurs mouvements sont présents : les indignés de Marseille, Aix, Avignon, Arles, Toulon, et des Anonymous.

On installe nos banderoles, on discute un peu avec les locaux et les passants. Pour être honnête on s’attendait à une mobilisation plus importante, surtout quand on voit ce qui se passe en même temps à Madrid, Valence, ou Athènes.

A Paris les indignés ont étaient rapidement mis sous silence par les « forces » de l’ordre.
A Marseille, de mémoire il n’y a pas eu une seule visite d’un quelconque képi… Que faut-il en conclure ?

Lire la suite

Insérer une vidéo Youtube dans un article du blog des indignés du Calvados

Espagne : les indignés bientôt considérés comme terroristes ?

Zoom:

Le ministre de l’intérieur espagnol a annoncé la semaine dernière vouloir réformer le code pénal espagnol. Refuser, même pacifiquement, d’être dispersé par les forces de police au cours d’une manifestation se verrait considéré comme une « attaque envers les forces de l’ordre » : cette réforme semble taillée sur mesure pour empêcher la contestation sociale, et plus particulièrement celle menée par les indignés du 15M.

La Puerta del Sol de Madrid a été occupée du 15 mai 2011 jusqu’à fin juillet. Des manifestations de milliers de personnes y avaient lieu fréquemment.

Entretien avec Rojas, une indignée Espagnole de 36 ans, docteure en sciences de l’alimentation et pharmacologie, manager en  Hygiène, Sécurité, Environnement, Qualité et innovation sociale. Elle participe au mouvement du 15 mai depuis le premier jour en ayant rejoint le campement de sa ville. Elle participe activement depuis lors aux assemblées du mouvement. Lire la suite

%d blogueurs aiment cette page :