Expliquer les règles des assemblées

L’idée est d’écrire un texte qui détaille les règles d’assemblée, que ce soit facilement lisible et compréhensible. Afin de le distribuer dans les manifs pour que quand la manif se termine les gens fassent une assemblée.

PROPOSITION DE TEXTE N°1

Organisation d’une assemblée populaire/générale (ce texte est lu par un volontaire avant le commencement d’une assemblée) Je vais lire un texte qui explique une méthode pour faciliter la discussion entre nous. C’est une méthode couramment utilisée dans les assemblées populaires. Nous pourrons, suite à cette lecture, discuter ensemble de la méthode. Il est important de garder l’objectif suivant : aucun chef dans les assemblées, aucune assemblée chef (horizontalité). Dans ce but :
• on se réunit en cercle afin que chacun puisse voir tous les autres,
• on s’efforce d’être respectueux envers autrui,
• on ne coupe pas la parole des intervenants,
• les animateurs changent à chaque assemblée. Voici les rôles des animateurs et animatrices de l’assemblée :
• le « scribe » prend les notes sur les interventions et établit un compte rendu.
• le « distributeur de parole » prend note des personnes levant la main car souhaitant intervenir, il attribue dans l’ordre les tours de parole.
• le « modérateur » veille au bon déroulement de l’assemblée et au suivit de l’ordre du jour. A l’écoute de l’assemblée, il peut intervenir brièvement pour proposer des synthèses, des votes, des pauses, tenter de désamorcer un conflit. Les animateurs sont désignés parmi des volontaires, éventuellement par tirage au sort. Les animateurs peuvent réclamer d’être remplacés en cour d’assemblée. Ils ne doivent pas profiter de leur fonction pour couper la parole. Pour faciliter l’expression collective sans couper la parole, nous utilisons des signes :
• l’accord avec l’intervenant-e est exprimé en agitant les mains, paumes ouvertes,
• le désaccord est exprimé en plaçant ses bras en croix,
• si l’on souhaite prendre un tour de parole, on lève la main,
• si l’on juge que l’intervention dure trop longtemps, on fait des moulinets avec ses bras,
• si l’on doit intervenir immédiatement concernant une précision technique, on place ses mains en T,
• si l’on souhaite que cesse le brouhaha dans l’assemblée, on place ses mains en triangle au dessus de sa tête. Voici donc notre proposition d’organisation pour cette assemblée. Vous êtes maintenant invités à exprimer par signe votre accord ou votre désaccord. Les gens en désaccord seront invités à s’exprimer après la lecture. La lecture est presque terminée. Nous allons tout de suite passer à la discussion et à l’établissement de l’ordre du jour. Mais avant, nous demandons aux volontaires pour l’animation de l’assemblée de se présenter : volontaires scribes ? volontaires distribution de parole ? volontaires médiateurs ?

PROPOSITION DE TEXTE N°2

ORGANISATION D’UNE ASSEMBLÉE POPULAIRE.

[ce texte est lu par un volontaire avant le commencement d’une assemblée ]

Je vais lire un texte qui explique une méthode pour faciliter la discussion entre nous. C’est une méthode généralement utilisée dans les assemblées populaires. Nous pourrons après la lecture du texte discuter ensemble de la méthode et la modifier l’accepter ou la refuser. Dans tous les cas elle est évolutive n’importe quand. Le principal est de garder l’objectif suivant. Aucun chef dans les assemblées, aucune assemblée chef.

Dans ce but, on se réunit en cercle afin que chacun puisse voir tous les autres, on s’efforce d’être respectueux envers autrui, on ne coupe pas la parole des intervenants.

Voici les rôles des animateurs et animatrices de l’assemblée.

Le script il prend les notes sur les interventions et établit un compte rendu.

Le distributeur de parole il prend note des personnes levant la main qui souhaitent intervenir. Il attribue dans l’ordre les tours de parole.

le facilitateur il veille au bon déroulement de l’assemblée et au suivit de l’ordre du jour. Attentif au déroulement de l’assemblée, il peut intervenir brièvement pour proposer des synthèses, des votes, des pauses, tenter de désamorcer un conflit. Il peut proposer des groupes de préparation d’action pour concrétiser des idées. Il ne fait que proposer, il ne décide pas.

Les animateurs sont les volontaires, chaque volontaire est animateur, éventuellement par tirage au sort si aucun participant n’est volontaire.

Les animateurs peuvent réclamer d’être remplacés en cour d’assemblée, et un participant peut être animateur en cour d’assemblée.

Ils ne doivent pas profiter de leur fonction pour couper la parole.

Les animateurs changent pour chaque assemblée pour ne pas recréer une nouvelle bureaucratie.

Pour faciliter l’expression collective sans couper la parole, nous utilisons des signes.

Si l’on souhaite prendre un tour de parole, on lève la main.

Si l’on souhaite intervenir directement sur ce que dit l’intervenant, on agite son index devant soit.

L’accord avec l’intervenant e est exprimé en agitant les mains, paumes ouvertes.

Le désaccord est exprimé en plaçant ses bras en croix.

Si l’on juge que l’intervention dure trop longtemps, on rapproche les paumes des mains pour signifier, plus court.

Si l’on doit intervenir immédiatement concernant une précision technique, on place ses mains en T.

Si l’on souhaite que cesse le brouhaha dans l’assemblée, on place ses mains en triangle au dessus de sa tête.

Si on veut que l’intervenant parle plus fort, on lève les paumes des mains.

On prend les décisions quand personne n’est contre le fait que l’on fasse la proposition en cour de votation, pour respecter la parole de tout le monde. Si une seule personne est contre alors le groupe rediscute la proposition, par contre, il faut que les gens contre apportent une raison cohérente de leur refus, sinon leur vote n’est pas prit en compte.

Voici donc une proposition d’organisation pour les assemblées. Vous êtes maintenant invités à exprimer par signe votre accord ou votre désaccord.

Si l’accord est trouvé, on demande aux volontaires pour l’animation de l’assemblée de se présenter. Volontaires scribes, volontaires distributeurs de parole, volontaires facilitateurs. Sinon on discute la proposition.

On fait ensuite l’ordre du jour

On fait un tour de cercle en prenant les sujets de chacun, et on note le tout sur un support visible de chacun. Le ou les facilitateurs proposent un ordre, qui est accepté ou modifié par toute l’assemblée.

L’assemblée populaire peut ensuite commencer les débats.

PROPOSITION N°3

ORGANISATION D’UNE ASSEMBLÉE POPULAIRE.

[ ce texte est lu par un volontaire avant le commencement d’une assemblée ]

Je vais lire un texte qui explique une méthode pour faciliter la discussion entre nous. C’est une méthode généralement utilisée dans les assemblées populaires. Nous pourrons après la lecture du texte discuter ensemble de la méthode et la modifier l’accepter ou la refuser. Dans tous les cas elle est évolutive n’importe quand. Le principal est de garder l’objectif suivant. Aucun chef dans les assemblées, aucune assemblée chef.

Dans ce but, on se réunit en cercle afin que chacun puisse voir tous les autres, on s’efforce d’être respectueux envers autrui, on ne coupe pas la parole des intervenants.

Voici les rôles des animateurs et animatrices de l’assemblée.

Le script il prend les notes sur les interventions et établit un compte rendu.

Le distributeur de parole il prend note des personnes levant la main qui souhaitent intervenir. Il attribue dans l’ordre les tours de parole.

Le facilitateur il veille au bon déroulement de l’assemblée et au suivit de l’ordre du jour. Attentif au déroulement de l’assemblée, il peut intervenir brièvement pour proposer des synthèses, des votes, des pauses, tenter de désamorcer un conflit. Il peut proposer des groupes de préparation d’action pour concrétiser des idées. Il ne fait que proposer, il ne décide pas.

Les animateurs sont les volontaires, chaque volontaire est animateur, éventuellement par tirage au sort si aucun participant n’est volontaire. Les animateurs peuvent réclamer d’être remplacés en cour d’assemblée, et un participant peut être animateur en cour d’assemblée. Ils ne doivent pas profiter de leur fonction pour couper la parole. Les animateurs changent pour chaque assemblée pour ne pas recréer une nouvelle élite.

Pour faciliter l’expression collective sans couper la parole, nous utilisons des signes.

Si l’on souhaite prendre un tour de parole, on lève la main.

Si l’on souhaite intervenir directement sur ce que dit l’intervenant, on agite son index devant soi.

L’accord avec l’intervenant e est exprimé en agitant les mains en haut, paumes ouvertes.

Le désaccord est exprimé en plaçant ses bras en croix en haut.

Si l’on juge que l’intervention dure trop longtemps, on rapproche les paumes des mains pour signifier, plus court.

Si l’on doit intervenir immédiatement concernant une précision technique, on place ses mains en T.

Si l’on souhaite que cesse le brouhaha dans l’assemblée, on place ses mains en triangle au dessus de sa tête.

Si on veut que l’intervenant parle plus fort, on lève les paumes des mains.

On prend les décisions quand personne n’est contre le fait que l’on fasse la proposition en cour de votation, pour respecter la parole de tout le monde. Si une seule personne est contre alors le groupe rediscute la proposition, par contre, il faut que les gens contre apportent une raison cohérente de leur refus, sinon leur vote n’est pas pris en compte.

Voici donc une proposition d’organisation pour les assemblées. Vous êtes maintenant invités à exprimer par signe votre accord ou votre désaccord. Si l’accord est trouvé, on demande aux volontaires pour l’animation de l’assemblée de se présenter. Volontaires scribes, volontaires distributeurs de parole, volontaires facilitateurs. Sinon on discute la proposition.

On fait ensuite l’ordre du jour

On fait un tour de cercle en prenant les sujets de chacun, et on note le tout sur un support visible de chacun. Le ou les facilitateurs proposent un ordre, qui est accepté ou modifié par toute l’assemblée. Les facilitateurs doivent être souple et savoir comprendre l’humeur des gens de l’assemblée pour éviter les conflits parce qu’untel n’oserai pas parler. On peut placer dans les débats un tour de parole libre. Certains sujets urgents doivent des fois être placés en premier.

L’assemblée populaire peut ensuite commencer les débats.

Publicités

À propos de Réelle Démocratie Calvados

Le monde bouge et nous ? Chaque jour le peuple lutte en occupant les places publiques,que se soit à Madrid, Athènes, Paris, Rennes, Nantes, en Angleterre, aux États Unis d’Amérique, et depuis le mois de juin 2011 dans le calvados (Bayeux, Caen, Lisieux, Vire)… Si vous n’en pouvez plus d’alimenter un système où l’argent règne, où l’économie prime sur les valeurs humaines, un système basé sur la consommation à outrance qui détruit la planète, rejoignez-nous ! Les médias, à la botte de l’état, nous inondent d’un flux de pubs et d’inculture qui nous abrutissent et nous privent de toute volonté d’avancer, d’être, de rêver, d’agir… Ce système creuse à outrance les écarts entre les riches et les pauvres, privatise et engraisse une nouvelle aristocratie qui se pense intouchable. Ces élites nous exploitent, nous maltraitent. Leur cupidité et leur bêtise font (les) lois. Alors rejoignons toujours plus nombreux le mouvement ! Montrons notre indignation nuit et jour en allant occuper la place publique de Caen ou d’autres villes du Calvados. Discutons, échangeons, dansons, chantons, campons, partageons, expérimentons un nouveau mode de vie alternatif tous ensemble !

Publié le 29/04/2012, dans Organisation interne, et tagué . Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :