L’argent c’est ce qui permet d’acheter le temps des autres et de les soumettre.

Il faut prendre conscience qu’un tel engrenage, ne peut laisser de place à rien d’autre. C’est un rouleau compresseur qui au départ défit l’intégrité de toutes les nations. Pourtant, malgré leurs cultures différentes, leurs traditions, leurs priorités éducatives, ce rouleau compresseur aplatit, lisse ces différences, et fait de ces nations qui possèdent pourtant une identité propre, des sortes de clones, reposants sur des socles fragiles mais unis dans un désir aveugle d’émancipation qui passe par le pouvoir de consommer.

Cette émancipation, si elle peut recouvrir sous certains aspects un progrès, n’en est pas moins une régression.

Dans le grand concert de l’Évolution, la seule chose qui ait évolué c’est le miroir contenant le reflet de la technologie qui est l’économie. L’une est une aptitude à comprendre son environnement et d’en dégager des applications, l’autre est un moyen absolu de tenter de rentabiliser cette aptitude, c’est à dire de la privatiser de facto.

C’est rendre, ce que devrait être un progrès, complexe et impossible à interprété pour le plus grand nombre tout en rendant les gens dépendant de son utilisation. C’est de faire croire au gens que le progrès social passe nécessairement par le progrès technologique et donc économique. Quitte à leur forcer la main.

Il convient de dire qu’au delà d’une consommation raisonnée, il est plus rentable d’engendrer une surconsommation débridée même si cela n’a aucun sens et s’accompagne même d’une certaine perversité. Ensuite de tenir des discours moralisateurs, sur l’incapacité des gens à contrôler leurs dépenses, à consommer raisonnablement. Il suffit de vérifier l’incapacité des parents à faire passer des messages de bon sens à leurs enfants quand la société dans laquelle ils vivent encourage le remplacement et donc les déchets par l’obsolescence programmée.

Créer du jetable, créer du remplaçable. C’est créer de l’argent jetable.

L’argent est fait pour être en partie dépensé rapidement mais ne sommes nous pas autant esclave de la manière dont on le gagne que de la manière dont on le dépense.

Si nous en sommes conscient. Il va falloir que ça change… ou pas.

Texte proposé par France espérance.

Publicités

À propos de Réelle Démocratie Calvados

Le monde bouge et nous ? Chaque jour le peuple lutte en occupant les places publiques,que se soit à Madrid, Athènes, Paris, Rennes, Nantes, en Angleterre, aux États Unis d’Amérique, et depuis le mois de juin 2011 dans le calvados (Bayeux, Caen, Lisieux, Vire)… Si vous n’en pouvez plus d’alimenter un système où l’argent règne, où l’économie prime sur les valeurs humaines, un système basé sur la consommation à outrance qui détruit la planète, rejoignez-nous ! Les médias, à la botte de l’état, nous inondent d’un flux de pubs et d’inculture qui nous abrutissent et nous privent de toute volonté d’avancer, d’être, de rêver, d’agir… Ce système creuse à outrance les écarts entre les riches et les pauvres, privatise et engraisse une nouvelle aristocratie qui se pense intouchable. Ces élites nous exploitent, nous maltraitent. Leur cupidité et leur bêtise font (les) lois. Alors rejoignons toujours plus nombreux le mouvement ! Montrons notre indignation nuit et jour en allant occuper la place publique de Caen ou d’autres villes du Calvados. Discutons, échangeons, dansons, chantons, campons, partageons, expérimentons un nouveau mode de vie alternatif tous ensemble !

Publié le 27/01/2012, dans Les contributions, et tagué . Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :