La jeune France à l’école de la Grèce ?

Le Tribunal du peuple.
« Lorsqu’un peuple cesse d’estimer, il cesse d’obéir »
et lorsqu’il cesse d’obéir, il finit par reprendre ses droits.

Poème de braises à la Gloire des grecs.

ô jeunesse grecque intrépide, en ces temps où les vieux rassasiés et oublieux de leurs jeunes
et turbulentes années soixante-huit, baissent les bras, baissent la tête et à quatre pattes baissent leurs culottes face aux diatribes d’un Pouvoir érectile, omniscient et arrogant qui les baise sans vergogne, toi, ô sel de la Terre, toi, ô enfance de l’espoir, tu embrasses l’avenir en embrasant l’Attique, en embrasant Athènes ! A la porte des Anciens, tu frappes !

La colère, l’enthousiasme, la haine, l’espoir, la fougue, le rire, la violence, l’amour, la virulence, toutes ces passions non serviles, tu les déploies gaillardement dans ta geste épique d’un jet hirsute de Molotov cocktail que tu éjacules à la face blafarde et vitupératrice d’une société vétuste qui vénère la servitude. ô jeunesse grecque, à la porte des Anciens, tu frappes !

Aux cieux, pour le plaisir des Dieux de l’Olympe, vrillée dans les éclats de rire de Bacchus, la volute des fumées de ton incendiaire hilarité, embrase d’oranges, d’écarlates et de pourpres les fronts terrifiés et tremblants des ladres ridés et gavés qui n’ont plus d’espoir, qui n’ont plus d’avenir, qui n’ont plus que souvenirs ! ô jeune Grèce, à la porte des Anciens, frappe !

De tes dards acérés, de tes traits aiguisés, de tes coups sans retenus, frappe, ô jeune Grèce ! De ta hargne ravageuse, de ta ire purificatrice, de ta haine salvatrice, frappe, ô jeune Grèce !

Va, avance, ô jeune Grèce ! Frappe avec promptitude, frappe avec célérité, avec force frappe ! Va, avance, ô jeune Grèce ! Frappe avec précision, frappe avec minutie, avec force frappe !

De ta verve endiablée, de ton rire enivré, de ton cri de fureur, frappe, ô jeune Grèce !
De tes lances d’acier, de tes flèches perforantes, de tes poings crispés, frappe, ô jeune Grèce !

De souvenirs, trop en ont ! D’avenir, plus n’en ont ! D’espoir, plus n’en ont ! Gavés et ridés, tristes ladres tremblants et terrifiés, aux fronts de pourpres, d’écarlates et d’oranges embrasés par l’hilarité incendiaire des fumés en volute que Bacchus dans son rire éclatant vrille aux cieux, pour le plaisir des Dieux ! A la porte des Anciens, frappe ô jeune Grèce !

Et toi, jeunesse française, vas-tu t’intrépider et de ta morne torpeur t’explatcher à la vitalité de la geste grecque ? Vas-tu à l’école buissonnière et polissonne de la Grèce insurgée t’instruire et te désaltérer de l’antique exemple du geste de feu qui soulève les montagnes ? Vas-tu, à la porte des Anciens, vas-tu à la colère qui gronde, vas-tu. oh oui, jeune France : frappe !

De ta verve endiablée, de ton rire enivré, de ton cri de fureur, ô jeune France : frappe !
Va, avance, ô jeune France ! Frappe avec célérité, frappe avec précision, avec force : frappe ! De ta hargne ravageuse, de ta ire purificatrice, de ta haine salvatrice, ô jeune France : frappe !

Frappe ! Frappe ! Frappe !
ô jeune France : Frappe ! Frappe !
Frappe ! Frappe ! Frappe !

Publicités

À propos de Réelle Démocratie Calvados

Le monde bouge et nous ? Chaque jour le peuple lutte en occupant les places publiques,que se soit à Madrid, Athènes, Paris, Rennes, Nantes, en Angleterre, aux États Unis d’Amérique, et depuis le mois de juin 2011 dans le calvados (Bayeux, Caen, Lisieux, Vire)… Si vous n’en pouvez plus d’alimenter un système où l’argent règne, où l’économie prime sur les valeurs humaines, un système basé sur la consommation à outrance qui détruit la planète, rejoignez-nous ! Les médias, à la botte de l’état, nous inondent d’un flux de pubs et d’inculture qui nous abrutissent et nous privent de toute volonté d’avancer, d’être, de rêver, d’agir… Ce système creuse à outrance les écarts entre les riches et les pauvres, privatise et engraisse une nouvelle aristocratie qui se pense intouchable. Ces élites nous exploitent, nous maltraitent. Leur cupidité et leur bêtise font (les) lois. Alors rejoignons toujours plus nombreux le mouvement ! Montrons notre indignation nuit et jour en allant occuper la place publique de Caen ou d’autres villes du Calvados. Discutons, échangeons, dansons, chantons, campons, partageons, expérimentons un nouveau mode de vie alternatif tous ensemble !

Publié le 27/01/2012, dans Les contributions, et tagué . Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :